Les 12 règles d’un prédicateur méthodiste

Conseils de John Wesley aux prédicateurs laïcs de l'église Méthodiste...

222 vues
lu en 5 minutes
John Wesley prêchant aux funérailles de son père, gravure de 1742
John Wesley prêchant aux funérailles de son père, gravure de 1742

Au 18ème siècle, John Wesley dirigea un mouvement de réveil dans les îles Britanniques. Les prédicateurs laïcs, qu’il nommait « helpers », formaient la colonne vertébrale de ce qui allait devenir l’église Méthodiste. Voici les 12 conseils de base qu’il adressait à ses adjoints.

1. Soyez diligent. Ne restez jamais un moment sans occupation. Ne soyez pas occupé à des bagatelles. Ne gaspillez pas le temps, et n’en consacrez jamais plus à une chose que le strict nécessaire. 

2. Soyez sérieux. Que votre devise soit: « Sainteté à l’Éternel. » Évitez toute légèreté, toute plaisanterie, toute conversation frivole. 

3. Entretenez-vous rarement et prudemment avec les femmes, surtout avec les jeunes. 

4. Ne faites aucune démarche relativement au mariage sans avoir beaucoup prié et sans avoir consulté vos frères. 

5. N’acceptez de mauvais rapports sur personne. Ne croyez au mal que lorsque vous en avez été témoin. Acceptez, en toutes choses, l’interprétation la plus charitable. Souvenez-vous que le juge doit pencher de préférence du côté de l’accusé. 

6. Ne parlez mal de personne, de peur que votre parole ne ronge comme un ulcère. Gardez vos pensées pour vous- même, jusqu’à ce que vous soyez en présence de la personne qui est en cause. 

7. Dites à chacun ce que vous trouvez mauvais en lui, et cela simplement et le plus tôt possible, de peur que votre coeur n’en soit infecté. Hâtez-vous de rejeter ce feu hors de votre sein. 

8. Ne faites pas le Monsieur. Cela ne vous siérait pas mieux que d’imiter un maître de danse. Un prédicateur de l’Évangile est un serviteur de tous. 

9. N’ayez honte de rien, sauf du péché; ni d’aller chercher du bois (si vous en avez le temps), ni de puiser de l’eau, ni de cirer vos souliers ou ceux du prochain. 

10. Soyez ponctuel. Faites chaque chose exactement en son temps. En général, occupez-vous plutôt à observer nos règles qu’à les changer, non par crainte, mais par conscience. 

11. Vous n’avez rien d’autre à faire que de sauver les âmes. C’est pourquoi employez-vous et dépensez-vous à cette oeuvre. Et allez toujours non seulement vers ceux qui ont besoin de vous, mais encore vers ceux qui en ont le plus besoin. Remarquez ceci: ce n’est pas votre affaire tant de fois et de prendre soin de telle ou telle société (communauté locale), mais de sauver autant d’âmes que vous pourrez et ensuite de les faire progresser de tout votre pouvoir dans cette sainteté sans laquelle ils ne peuvent voir le Seigneur. Et n’oubliez pas qu’un pasteur méthodiste doit s’occuper de tous les points, grands et petits, de la discipline. C’est pourquoi vous avez besoin de faire appel à tout le bon sens et à toutes les facultés que vous pouvez avoir. 

12. Agissez en toutes choses, non d’après votre volonté, mais comme des « fils de l’Évangile ». Comme tel, vous devez employer votre temps de la manière que nous vous indiquerons; vous devez en consacrer une partie à la prédication et à la visite de maison en maison, et l’autre à la méditation et à la prière. Surtout, si vous travaillez avec nous dans la vigne du Seigneur, il est nécessaire que vous fassiez la portion de l’oeuvre que nous vous assignerons, aux temps et aux lieux que nous jugerons les meilleurs pour la gloire de Dieu. »

"Dingue" de Jésus, en chemin avec Lui depuis 34 ans, pionnier du web chrétien depuis 25 ans, père de 6 enfants, Nicolas habite en région bordelaise. Il est connu pour ses blogs d'investigation, ses interviews sans concession et ses chroniques radio conservatrices.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Derniers articles de Blog